Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'envie de travailler

10 Septembre 2013, 08:26am

Publié par Soussou

Après le bac, comme je crois 95% de la population, je ne savais pas ce que je voulais faire de ma vie, ce que je voulais faire comme travail, ce que je voulais faire quand je serais grande. La seule chose dont j’étais sûre c’est que j’avais envie d’apprendre. Je me suis donc orientée vers un cursus général et complet à la fac, pour continuer à apprendre. J’aimais bien la fac. J’allais à tous les cours (sauf celui du lundi 17-20h assuré par le prof à la voix monotone et ceux d’anglais du samedi matin lorsque je redescendais à la VilleDeLEnfance). Je me voyais bien rester à la fac super longtemps : peu de contraintes, je continuais à apprendre des choses intéressantes, peu de responsabilités…

Puis en 2ème année, l’Amoureux est venu me rejoindre dans la VilleDesEtudes. Et je me suis rendue compte que si on voulait vivre ensemble il fallait qu’on travaille. Et comme lui n’est pas un gros bosseur, je me suis dit que c’était à moi d’assurer. A l’époque je bossais chez un auteur-photographe et je m’éclatais ! J’aimais l’ambiance qu’il y régnait, la créativité et le bouillonnement qu’il y avait dans ces bureaux partagés par plusieurs entreprises dans des domaines différents mais liés (photographie, design, culture). J’adorais aller travailler. Et de plus en plus je me rendais compte que malgré ma fac prestigieuse et ma double-licence, je ne trouverais jamais de travail dans ce domaine.

J’ai donc décidé de changer de voie. De trouver une formation qui me permettrait de travailler rapidement. J’ai terminé ma 3ème année et obtenu ma licence. Et en Septembre j’ai commencé ma formation (d’ailleurs merci à mon papa et ma maman sans qui je n’aurais pas pu faire tout ça…).

Tout ça pour dire que j’avais soif d’apprendre, envie de travailler. Mais qu’aujourd’hui ce n’est plus le cas. Et c’est la principale raison pour laquelle j’ai besoin de changer de job. Je me sens m’engluer dans un état qui ne me ressemble pas. Et je n’aime pas ça ! Je veux rester celle que j’étais, avide de découvertes et d’apprentissage, prête à tout essayer, à passer d’une tâche à l’autre sans problème.
Je ne suis pas cette fille qui se prépare et part bosser comme un automate. Qui passe sa journée à attendre que celle-ci se termine. Sa semaine à attendre que celle-ci se termine.

Et qui rentre le soir en disant en pleurs à l’Amoureux : « Je ne veux pas y retourner demain ».

Un peu de douceur

Un peu de douceur

Commenter cet article